Société

La poudre aux oeufs d’or

  • par
C’était il y a longtemps, plus de vingt ans, à l’époque où avec quelques amis je me rendais chaque vendredi après-midi à Jacmel pour ne revenir parfois que le lundi matin. J’étais de fait Port-au-Princien pendant la semaine et Jacmélien le week-end. Pour le meilleur. J’aimais suffisamment la tranquillité relative et les plaisirs de cette ville pour me colleter chaque… Lire la suite »La poudre aux oeufs d’or

Arrêter la déconstruction

  • par
Le 12 janvier 2010 un tremblement de terre de forte intensité frappait Haiti en plein coeur, détruisant sa capitale et plusieurs autres villes et faisant des dizaines de milliers de victimes. On aurait pu croire que cette terrible tragédie aurait secoué la conscience nationale et initié un renouveau. Sept ans après, il est triste de constater qu’il n’en est absolument… Lire la suite »Arrêter la déconstruction

Nous sommes tous des rats

  • par
Je suis souvent surpris et même choqué quand j’entends des compatriotes traiter d’autres compatriotes de “rats”. Cette déshumanisation de l’autre se comprend difficilement dans un pays qui s’est libéré de l’esclavage, summum de toutes les déshumanisations. Certes, le mouvement Lavalas auquel on identifie généralement ces compatriotes a commis des excès mais on constate tous les jours qu’aucune tendance politique ne… Lire la suite »Nous sommes tous des rats

De la moralité

  • par
Il y a quelques mois la République était mise en émoi par une singulière affaire de moeurs. On assista à l’agitation effrénée de tout ce que nous pouvons compter d’ayatollah: moralistes religieux, sénateurs, députés, autorités judiciaires… Tout ça autour de ce qui n’était au fond qu’une simple histoire de… fesses entre adultes libres et consentants. Ce sont pourtant les mêmes… Lire la suite »De la moralité

Cette prostitution qui ne dit pas son nom

  • par
On associe souvent la prostitution aux trottoirs, à la lueur glauque des lampadaires, aux ombres furtives,  à l’étroitesse des ruelles sordides, aux bars miteux, aux chambres anonymes et crades… Mais en ces temps de marasme économique, de crises sans fin et de faux remèdes, il est des prostitutions plus subtiles. Elles nous côtoient, nous pendent au nez, se parent même… Lire la suite »Cette prostitution qui ne dit pas son nom

Qui sont ces “sousous” qui sifflent sur nos têtes ?

  • par
La politique haïtienne a toujours eu son lot de “sousous”, opportunistes et lèche-bottes de tous poils et de tous acabits. Il suffit de lire nos romanciers classiques (Lhérisson, Hibbert, Marcellin…) pour s’en rendre compte à travers les portraits qu’ils en ont campés. Avec la révolution des médias et celle plus récente des réseaux sociaux, le phénomène tend à se généraliser… Lire la suite »Qui sont ces “sousous” qui sifflent sur nos têtes ?

Une culture de la fraude

  • par
Nous nous retrouvons embourbés dans une interminable crise électorale provoquée par des allégations de “fraude massive” ou en tout cas une atmosphère de suspicion généralisée qui risquent d’affecter substantiellement la légitimité du prochain gouvernement. Mais au-delà de cet aspect conjoncturel n’y a-t-il pas chez nous une tolérance exagérée pour la fraude ou les fraudeurs au point de l’ériger en culture… Lire la suite »Une culture de la fraude

Les réseaux sociaux face à la dictature des médias

  • par
La chute de Duvalier en 1986 était aussi la victoire des médias. Victoire durement gagnée et parfois chèrement payée. C’était l’époque du journalisme de conviction, combat mené avec des figures emblématiques telles que Jean Dominique, Liliane Pierre Paul, Konpè Filo, Evans Paul, pour ne citer que ceux là. L’après 86 fut caractérisée par une explosion des médias indépendants. Après la… Lire la suite »Les réseaux sociaux face à la dictature des médias

La “malérocratie” ou la dictature des pauvres

  • par
Port-au-Prince est une ville chaotique, spécialement aux heures de pointe. La circulation est un enfer. Aucune règle n’est respectée. Les trottoirs et mêmes les rues sont rétrécis par toutes sortes d’achalandages. Les tap-taps et les moto-taxis ne connaissent aucun code de la route. Les constructions se font de manière anarchique sur des sites inappropriés. Toute tentative de ramener un peu… Lire la suite »La “malérocratie” ou la dictature des pauvres

Avoir 20 ans en Haiti

  • par
Quand j’étais à l’école secondaire à la fin des années 80, mon professeur de sciences sociales s’appuyant sur l’excellent Espace haïtien de feu Georges Anglade, nous faisait découvrir le concept de démographie galopante. S’appuyant sur des graphes, il nous montrait des courbes de population et ce qui nous attendait dans les années 2000 et au-delà. Cela semblait alors bien théorique.… Lire la suite »Avoir 20 ans en Haiti